Mercato

Dans le viseur du MHSC, Olivier Dall'Oglio ouvre la porte à un départ

Julien Castanheira
Olivier Dall'Oglio dans le viseur du MHSC
Olivier Dall'Oglio dans le viseur du MHSC

Olivier Dall'Oglio regardera sûrement d'un autre oeil ce déplacement au Stade de la Mosson ce dimanche. En effet, le coach du Stade Brestois, qui doit encore valider son maintien avec le SB29, fait partie des deux noms susceptibles de remplacer Michel Der Zakarian, en fin de contrat avec le MHSC selon les informations de L'Equipe. L'autre technicien qui intéresse le club de la Paillade n'est autre que Laurent Batlles, qui vient d'arracher le titre en Ligue 2 avec Troyes. Alors qu'il lui reste un an de contrat avec les Brestois, Dall'Oglio (57 ans) n'est pas certain de rester dans le Finistère. La tendance est même "clairement à un départ" selon nos confrères. "Une fois l'objectif atteint, on fera un bilan, on discutera de la saison prochaine. On ne peut pas savoir quel sera son choix" explique Gregory Lorenzi, le directeur sportif du SB29.

Même son de cloche pour l'ancien technicien de Dijon, qui conserve le mystère. "J'ai toujours dit que j'étais bien à Brest, et à fond. Mais les choses peuvent aller très vite, d'un côté comme de l'autre. Il y aura une discussion sur mon avenir. C'est peut-être les dirigeants qui ne me voudront plus (sourire). Mon travail a-t-il été satisfaisant, suffisant par rapport à notre petit budget ? En veulent-ils plus ?" Pourtant, si Brest a réalisé une première partie de saison canon, les Bretons ont craqué sur la phase retour, avec seulement 14 points en 17 matchs. "Chacun a sa part de responsabilité, les joueurs d'abord, le staff, aussi" estime Lorenzi. En interne, les relations sont de plus en plus tendues entre Dall'Oglio et une partie de ses hommes, dont plusieurs anciens de la maison. "Ce n’est pas toujours rose dans un groupe. Des accrochages, des explications d’homme à homme que ce soit sur le terrain ou dans le vestiaire, c’est arrivé plusieurs fois. L’essentiel n’est pas que ça plaise, mais que cela porte". Le SB29 doit donc valider son maintien, face à Montpellier ce dimanche ou la semaine prochaine contre le PSG, avant de laisser, probablement, partir son entraîneur, dans l'Hérault ou ailleurs.