MHSC

L'analyse d'Olivier Dall'Oglio du nul concédé face au RC Strasbourg

Olivier Dall'Oglio, l'entraîneur du Montpellier HSC.
Olivier Dall'Oglio, l'entraîneur du Montpellier HSC.

Ce samedi après-midi, le Montpellier Hérault Sport Club a concédé le match nul face au Racing Club Strasbourg Alsace (1-1, analyse et notes), lors de la 9ème journée de Ligue 1. Un score de parité analysé en conférence de presse par Olivier Dall'Oglio, l'entraîneur pailladin. Ce dernier nourrissait quelques regrets, notamment concernant l'incapacité de son équipe de conserver son avantage au tableau d'affichage.

"On ne peut pas être satisfait sur le plan comptable. Avec les nuls, on n'avance pas assez, alors que l'on a besoin d'avancer. Sur la prestation, on est tombés sur une équipe solide et athlétique. Notre regret tient à la physionomie du match. On arrive à ouvrir le score, mais on ne garde pas notre avantage. Nous devons apprendre à gagner des matches 1-0. On ne peut pas toujours marquer trois buts. En seconde période, on a eu quelques occasions intéressantes après la pause par Téji Savanier ou Valère Germain. Ce match âpre, sans trop d'espace, peut basculer sur un rien. On n'a rien à dire sur l'état d'esprit", a indiqué le technicien montpelliérain. "Sur le jeu, on a des choses à revoir. J'ai senti des joueurs un peu fatigués. Cela s'est traduit par des pertes de balle. On a justement perdu deux ou trois ballons en première période qui nous ont mis en danger. On a eu du mal à trouver la fluidité qui est la nôtre d'habitude, la connivence entre les uns et les autres. On doit faire des petits réglages. On pourrait avoir deux points de plus, notamment après ce match, après notre série de cinq matches. Cela aurait été parfait. Mais, on doit rester positif", a conclu l'ancien entraîneur du Stade Brestois 29.