Jeux Olympiques

La France dominée par le Mexique ! (analyse et notes)

Amaury Gonçalves
Florian Thauvin et les siens, sèchement battus par le Mexique
Florian Thauvin et les siens, sèchement battus par le Mexique

C’était le match d’entrée en lice des Français lors de ces JO 2020, et il ne fût pas facile face à des Mexicains bien mieux organisés. Longtemps, les hommes de Jaime Lozano ont dominé le match sans parvenir à trouver la faille. Mais dès le début de la seconde période, le Mexique a vite fait la différence en montrant une domination quasi totale sur des Français totalement dépassés par les évènements (4-1).

Jeux Olympiques Homme - Phase de groupe / Groupe A

Mexico U23
4 - 1 - France U23
É. Vega 47'
F. Cordova 55'

LE FAIT DU MATCH

Dès le début du match, les Français se mettent en danger et montrent de grandes lacunes défensives et de concentration. A la 18ème minute, Modibo Sagnan relance sur Diego Lainez qui récupère le ballon haut sur le terrain. Il sert Vega dans l’espace qui trompe Bernardoni mais le ballon est sauvé sur la ligne de but par un Modibo Sagnan finalement héroïque qui rattrape bien son erreur initiale. Un premier coup de chaud qui annonce d'ores et déjà un match très compliqué pour la défense française.

LES BUTS

1-0 (47ème) : Sur son côté droit, Diego Lainez utilise la profondeur et envoie un centre parfait sur la tête d’Alexis Vega, seul dans les airs au point de pénalty. L’avant-centre de Guadalajara surprend Bernardoni d’un coup de casque puissant sur la droite du but.

2-0 (55ème) : Au milieu de terrain, Carlos Rodriguez coupe la trajectoire du ballon et l’envoie directement sur Sebastian Cordova qui est seul dans l’axe. Les défenseurs français sont passifs, et laissent le joueur du Club América ajuster un Paul Bernardoni impuissant.

2-1 (69ème) : Kolo Muani débarque à toute vitesse dans la surface de réparation mexicaine. Il est fauché dès l’entrée par César Montes avec un tacle violent par derrière. Pénalty pour la France. Ochoa plonge du bon côté, sur sa gauche, mais il ne peut pas arrêter la frappe puissante à ras de terre d’André-Pierre Gignac.

3-1 (80ème) : A peine entré en jeu, Uriel Antuna déborde sur son côté droit et repique au cœur de la défense française. Aucun joueur ne l’attaque, et le Mexicain se positionne parfaitement dans l’axe de la surface de réparation pour envoyer une frappe puissante qui touche le poteau droit de Paul Bernardoni avant d’atterrir au fond des filets.

4-1 (90+1ème) : Sur le côté droit de leur attaque, les Mexicains combinent bien mais Melvin Bard récupère le ballon. Le nouveau joueur de Nice envoie mollement le ballon vers son gardien, et Eduardo Aguirre en profite pour l'intercepter et ajuster le gardien français dans un angle très fermé.

L’HOMME DU MATCH

Diego Lainez (Mexique) : Sur son côté droit, Diego Lainez en a fait voir de toutes les couleurs à un Anthony Caci complètement dépassé par les évènements. Le joueur du Real Bétis a réalisé un très bon match en mêlant une technique et une explosivité qui ont d'abord permis aux siens de se procurer deux actions franches en première période, avant d'amener le premier but mexicain par un excellent centre sur la tête d'Alexis Vega.

LES NOTES

Mexique Olympique : Ochoa (5) - Sanchez (6), Montes (3), Vasquez (5), Aguirre (6) - Rodriguez (6), Romo (7), Cordova (6) - Lainez (7), Martin (5), Vega (7).

France Olympique : Bernardoni (4) - Michelin (4), Kalulu (4), Sagnan (5), Caci (2) - Savanier (6), Tousart (3) - Le Fée (2), Thauvin (5), Nordin (4) - Gignac (6).

LES CONSÉQUENCES

Déjà favori de ce groupe A, le Mexique en prend la tête avec ses 3 points assortis d'un bel avantage de buts grâce à ses 4 réalisations du jour. Côté français, mauvaise opération qui obscurcit déjà la suite des évènements dans la compétition. Le jeu proposé est très inquiétant, entre la passivité des défenseurs et le milieu de terrain très pauvre en transition. Le match face à l'Afrique du Sud ce dimanche sera déjà crucial pour Gignac et les siens.