Coupe de France

Le MHSC s'incline aux portes de la finale face au PSG aux tirs au but (analyse et notes)

Commentaire(s)
Le MHSC s'incline face au PSG
Le MHSC s'incline face au PSG

Quelle demi-finale de Coupe de France ! Au Stade de la Mosson ce mercredi soir, le MHSC a emmené le Paris Saint-Germain aux tirs au but, après un match nul (2-2) dans le temps réglementaire. Et à la roulette russe, les Parisiens l'ont emporté (6-5) après un raté de Junior Sambia.

Coupe de France - Demi-finales

Montpellier
0 - 0TAB : 5 - 6 Paris
G. Laborde 45'
A. Delort 83'
10' K. Mbappe Lottin
50' K. Mbappe Lottin

LE FAIT DU MATCH

La défense du MHSC a joué avec le feu. De retour de blessure après plus de deux semaines d'absence, Kylian Mbappé, ainsi que les autres attaquants parisiens, ont fait vivre un incroyable calvaire à la défense montpelliéraine. Le MHSC leur a laissé la profondeur, et l'attaquant français en a profité pour créer énormément d'occasions. Après 15 minutes en 5-3-2, Michel Der Zakarian a tenté de contenir le numéro 7 avec un 4-4-2 jusqu'à la pause sans réussite. Paris a d'ailleurs énormément tenté (12 tirs). En deuxième mi-temps, en 4-3-3, Montpellier a aussi eu beaucoup de mal à contrôler la profondeur des attaquants parisiens, ce qui a conduit au deuxième but. Toutefois, les Parisiens ont beaucoup trop manqué devant les cages adverses, la faute à une imprécision incroyable devant les buts et surtout à de nombreux arrêts de Dimitry Bertaud. Et en face, le MHSC a réussi à se procurer des occasions également, la faute à un placement approximatif des défenseurs parisiens, et a fait mouche en étant très réaliste.

LES BUTS

0-1 (10ème) : le PSG ouvre très vite la marque. Sur une belle passe en profondeur d'Idrissa Gueye, très inspiré en première mi-temps, Kylian Mbappé dépose Arnaud Souquet en vitesse et ajuste Dimitry Bertaud d'un tir croisé puissant de l'intérieur gauche, qui file sous la barre.

1-1 (45ème) : Montpellier égalise sur l'une de ses premières occasions grâce à un contre rapide. Hilton récupère un ballon devant Mbappé et trouve Ferri côté droit. Le milieu joue avec Florent Mollet, qui lui remet rapidement, avant de toucher Gaëtan Laborde côté gauche. Là, l'attaquant fixe Florenzi, qui recule beaucoup trop, et allume Navas d'une frappe croisée du gauche dans la lucarne opposée.

1-2 (50ème) : quelle action de Kylian Mbappé. Lancé dans la profondeur par Rafinha, le numéro 7 part à toute vitesse et se défait facilement Vitorino Hilton. Il attend ensuite le Brésilien pour l'éliminer avec une série de dribbles et pénètre dans la surface, avant de frapper fort du plat du pied droit petit filet opposé.

2-2 (83ème) : le PSG est tout proche du 3-1 et encaisse finalement un but ! Alors que Di Maria a une occasion en or de tuer la rencontre, l'Argentin gamberge devant les cages et permet à Congré d'intervenir. Hilton lance alors Savanier qui trouve Mollet côté gauche. Là, le milieu de terrain lance en profondeur Gaëtan Laborde, laissé libre de tout marquage de la part de Bakker. L'attaquant centre au second poteau pour Delort, qui devance Marquinhos.

LES PÉNALTYS

MHSC : Savanier (O), Delort (O), Mavididi (O), Ristic (O), Laborde (O), Sambia (X).

PSG : Di Maria (O), Draxler (O), Paredes (O), Marquinhos (O), Neymar (O), Kean (O)

L'HOMME DU MATCH

Dimitry Bertaud (MHSC) : pas vraiment aidé par sa défense, notamment pendant une grosse heure, le portier pailladin, habituel doublure, a sorti une grosse prestation et dégoûté pas mal de Parisiens. Kylian Mbappé a notamment échoué par trois fois devant le portier (2ème, 16ème, 61ème), Mauro Icardi également (28ème), ou encore Sarabia (61ème). En toute fin de match, le portier repousse une tentative à bout portant de Danilo pour emmener les deux équipes aux tirs au but. Dans cette séance,

LES CONSÉQUENCES

Le Paris Saint-Germain n'a pas dit son dernier mot dans cette saison ! En effet, alors que le titre de champion de France semble être difficilement atteignable, les Parisiens ont encore une finale de Coupe de France à jouer. Le spectre d'une saison blanche a plané au dessus de la capitale mais les hommes de Pochettino ont trouvé la ressource, aux tirs au but, pour s'imposer.

Côté montpelliérain, les regrets vont être nombreux. Les Pailladins ont encaissé des vagues défensivement, la faute à une mauvaise gestion de la profondeur. Dimitry Bertaud a permis au MHSC de rester dans la rencontre et d'arracher le nul. Montpellier ne retrouvera pas la finale de la Coupe de France, 27 ans après sa dernière apparition.