MHSC

Un budget déficitaire en 2020-2021, le mercato impacté

Commentaire(s)

Désireux de se renforcer aux postes de gardien de but et d'avant-centre, le MHSC va présenter un budget prévisionnel déficitaire pour la saison 2020-2021. Il lui faudra donc aussi explorer les bonnes opportunités de ventes, cet été...

"Ça fait plaisir de vous voir, ça faisait longtemps !" Laurent Nicollin avait le sourire au moment de retrouver les journalistes en conférence de presse, ce lundi, jour de la reprise à Grammont. Le président du Montpellier-Hérault abordera probablement avec moins d'entrain ses retrouvailles avec la direction nationale de contrôle de gestion (DNCG), début juillet, au moment de lui présenter son budget pour la saison prochaine. Si le club de la Paillade est parvenu à rentrer dans ses frais en 2019-2020, malgré la crise, grâce à deux prêts garantis par l'Etat (l'un a été contracté par le club, l'autre par la LFP), il aura du mal à joindre les deux bouts dans son prévisionnel de l'exercice 2020-2021.

"On finit sur un exercice qui était déficitaire, mais qui devient bénéficiaire", peut se réjouir Nicollin. "Par contre, l'exercice 2020-2021 va être déficitaire. Je ne vous dirai pas dans quelles proportions, mais ça va fluctuer entre -6 et -15 millions d'euros. Tout dépendra de si on vend ou pas et de comment on peut faire, mais on part sur un exercice assez compliqué", prévient le patron du MHSC, laissant ainsi la porte ouverte à des départs cet été. Ceux de Souleymane Camara (37 ans, fin de contrat) et Geronimo Rulli (28 ans), de retour de son prêt à la Real Sociedad et qui ne démontre pas l'envie de s'éterniser dans l'Hérault, ne rapporteront rien. Celui de Petar Skuletic (29 ans) est espéré. L'attaquant serbe, prêté à Sivasspor depuis cet hiver, pourrait y rester si le club turc accepte de lever son option d'achat. "Ça nous allégerait la masse salariale", calcule déjà Nicollin.

Un gardien et un attaquant recherchés

Des bons de sortie seront-ils offerts à des joueurs plus "bankables", afin de combler le trou attendu dans les caisses ? Difficile d'imaginer Michel Der Zakarian se séparer de l'un de ses deux attaquants, Andy Delort (28 ans) et Gaëtan Laborde (26 ans), ni de la révélation Joris Chotard (18 ans), qui vient d'ailleurs de prolonger son contrat. Les départs de Téji Savanier (28 ans) et Jordan Ferri (28 ans), arrivés seulement l'été dernier, étant tout aussi improbables, c'est peut-être pour Florent Mollet (28 ans) que des offres seront étudiées. "Est-ce que je suis obligé de vendre ? Si je suis en négatif, automatiquement...", poursuit Nicollin, qui aura jusqu'au 30 juin 2021 pour équilibrer son budget avec de potentielles ventes de joueurs. Si aucun transfert n'était conclu d'ici-là, les pensionnaires de la Mosson pourraient alors piocher dans leurs fonds propres, accumulés au fil des dernières saisons fructueuses. "Après, on a des fonds propres, donc on peut taper dedans. On va déjà passer devant la DNCG, voir ce qu'elle nous dit, mais avec un exercice déficitaire, ce sera difficile pour recruter (...) Ce qui était prévu en janvier en termes de recrutement ne pourra pas être fait, parce que financièrement on ne pourra pas."

Deux postes restent néanmoins à renforcer en priorité. Celui de gardien de but, donc, où un remplaçant doit être trouvé à Rulli, mais aussi celui d'attaquant, afin de permettre une rotation avec le duo Laborde-Delort. "Il nous faut un gardien et un avant-centre de plus", confirme le président montpelliérain. "On verra ce qu'on peut faire sur ces deux postes-là et puis on verra les compléments qu'on doit avoir s'il y a des départs jusqu'en octobre." Dans le secteur offensif, le profil de Stephy Mavididi (22 ans), reparti à Turin suite à son prêt à Dijon, est apprécié. Mais c'est sur le dossier du gardien que la cellule de recrutement a le plus avancé ces dernières semaines. "Teddy (Richert, l'entraîneur des gardiens, ndlr) a fait une liste. On a du monde, on a des listes, on avance. On brouille les pistes, je suis tout ça sur les réseaux sociaux, mais on avance." Un brin de malice qui ne sera pas de trop dans un mercato où les dirigeants montpelliérains vont devoir la jouer fine.