OL

Avec Fekir à Montpellier, sans Morel et Kalulu

Commentaire(s)

L'OL, en déplacement à Montpellier ce vendredi, enregistrera le retour de Nabil Fekir. Après de longs mois d'absence et un retour en réserve la semaine dernière, le Tricolore sera présent dans l'Hérault. Pas en pleine possession de ses moyens, mais sans aucune appréhension.

Pour le déplacement à Montpellier, ce vendredi soir (20h30, 33ème journée de Ligue 1), l'Olympique Lyonnais devra faire sans Jérémy Morel - entorse de la cheville - et sans son jeune attaquant Aldo Kalulu, qui se ressent toujours de sa blessure aux adducteurs : "Jérémy Morel est forfait en raison de son entorse à la cheville. Aldo Kalulu est également forfait", a indiqué Bruno Genesio devant les médias. En revanche, les Rhodaniens pourront compter sur les retours de Maxime Gonalons et de Rafael, qui ont terminé de purger leurs matches de suspension. Autre retour, et c'est là la principale information à retenir de la conférence de presse tenue par l'OL ce jeudi après-midi, celui de Nabil Fekir. Après avoir disputé une mi-temps avec la réserve samedi dernier face à Chasselay, le milieu de terrain offensif des Gones sera retenu dans le groupe qui se rendra dans l'Hérault.

Bruno Genesio s'est d'ailleurs longuement attardé sur le cas de son international tricolore : "Nabil Fekir sera dans le groupe. J'ai accepté qu'il joue en CFA parce qu'il en avait très envie. Il n'a pas eu mal au genou, n'a eu aucune douleur. Le seul enseignement à tirer, c'est ça. Il n'y a aucun intérêt pour moi à analyser sa performance avec la CFA", a-t-il concédé. Si son joueur n'est "encore qu'à 60-70% de ses capacités physiques", le technicien des Gones reste persuadé qu'il peut apporter énormément à son équipe, notamment par son statut et par sa capacité à débloquer des situations : "Il doit nous apporter ses qualités, de percussion, de passeur, de buteur. Et puis quand un adversaire voit rentrer Nabil Fekir, ça fait un peu peur..."

Pour autant, pas question pour Bruno Genesio de précipiter les choses. Le retour de son joueur se fera tout naturellement, étape par étape : "Pour l'instant, il n'y a pas de plan défini à l'avance. Le freiner ? J'ai discuté avec lui hier et on est bien en phase sur ce qu'on veut faire. Les choses se feront naturellement et le moment venu, il sera présent. Techniquement, je pense qu'il est pas loin d'être à 100%. Physiquement, il est encore à 60-70% de ce qu'il est capable de faire. Ça passera par des efforts à l'entraînement et en match pour qu'il retrouve ses capacités", a-t-il précisé. Quid alors de la présence de Nabil Fekir à l'Euro 2016 ? Selon Bruno Genesio, envisager cette possibilité ne fera que mettre, encore un peu plus, de pression à son joueur : "Je pense que parler de l'Euro pour Nabil Fekir, c'est lui mettre de la pression. L'important c'est qu'il retrouve son niveau." De quoi donner quelques maux de tête supplémentaires à Didier Deschamps...