MHSC

Premier sommet pour Montpellier

Commentaire(s)
Montpellier enchaîne les bons résultats ces dernières semaines.
Montpellier enchaîne les bons résultats ces dernières semaines.

Invaincu depuis dix matchs et irrésistible ces dernières semaines, Montpellier se prépare à un premier vrai test face à l'OM, dimanche soir à la Mosson.

Cette fois, les choses sérieuses commencent à Montpellier. À plusieurs reprises, dans ce premier tiers de saison, on a cru que la troupe de Michel Der Zakarian, invaincue depuis la première journée (défaite 1-2 contre Dijon), allait pouvoir se jauger face à des adversaires d’un niveau supposé égal ou supérieur au sien. Mais que ce soit St-Etienne (0-0), Nice (1-0), Nîmes (3-0), Bordeaux (2-0) ou plus récemment Toulouse (0-3), aucun n’a jamais été en mesure d’inquiéter les Pailladins. Toutefois, à partir de ce week-end, leur route va commencer à s’élever… Dimanche, l’Olympique de Marseille se présentera à la Mosson pour clore la 12e journée de Ligue 1. Et si les Olympiens ne sont pas dans une forme éblouissante (5 défaites sur les 9 derniers matchs toutes compétitions confondues), c’est bien un sérieux prétendant au podium auquel vont se frotter Damien Le Tallec et ses coéquipiers.

"Marseille est un gros du championnat, ils viendront pour gagner. On n’a pas eu ce genre de test pour le moment", souligne le milieu de terrain, prêt à gravir ce premier sommet. "Si on fait une bonne performance, on pourra rester en haut…" À cette étape de la longue course de la Ligue 1 édition 2018-2019, le MHSC est en avance sur ses temps de passage et occupe la troisième place, avec 22 points au compteur (seulement un de moins que l’année du titre, en 2011-2012, après 11 journées) et surtout quelques longueurs d’avance sur le peloton des favoris au podium, formé par Lyon (20), Marseille (19), St-Etienne (17) ou Nice (14). Une échappée que les Pailladins ont donc débutée le 18 août, date du début de leur série de 10 matchs sans défaite (6 victoires, 4 nuls), avant de creuser leur avance depuis fin septembre et le derby remporté devant Nîmes.

"Ça fait plusieurs matchs où l’on est bien meilleur dans l’utilisation du ballon, dans nos choix, dans l’efficacité", analyse Michel Der Zakarian. "Il y a eu un déclic", abonde Le Tallec. "Les joueurs ont pris confiance, les attaquants ont commencé à marquer beaucoup. On est très solide derrière et ce qui nous manquait, c’était un peu de confiance devant…" Emmenée par un duo Delort-Laborde qui tourne à plein régime (9 buts sur les 6 derniers matchs), l’échappée montpelliéraine peut-elle perdurer ? Evoquer la course au podium n’est en tout cas plus un tabou du côté de Grammont. "Vu ce qu’on fait depuis le début de saison, c’est complètement logique qu’on soit là où on est", estime Damien Le Tallec. "Si on gagne dimanche, on les mettra à six points. Ils jouent le podium chaque année, mais on a envie d’y être nous aussi."

Même Michel Der Zakarian, d’ordinaire plutôt réservé, se met à ambitionner de rester sur les hauteurs du classement. "J’ai un effectif qui a envie d’exister, de faire mieux que l’an dernier (10e après avoir longtemps flirté avec les places européennes, ndlr). On est trois points devant eux et on veut rester où on est", projette MDZ. Il faut dire que l’entraîneur Montpelliérain n’est pas du genre à se démonter face à l’adversité. La saison dernière, son équipe a rarement flanché face aux cadors du championnat, ne concédant qu’une défaite sur les huit matchs qui l’ont opposée aux quatre premiers du classement final (Paris, Monaco, Lyon, Marseille). Face à l’OM, Der Zakarian et ses hommes devront confirmer qu’ils sont encore de bons grimpeurs. Mais en Ligue 1, le maillot à pois n’intéresse pas grand monde et cette année, le MHSC vise une place au général.