MHSC

Le départ houleux de Hantz raconté par Laurent Nicollin

Commentaire(s)

Dans un long entretien chez nos confrères d'Allez Paillade, Laurent Nicollin s'est confié, entre autres sujets, sur l'éviction de Frédéric Hantz en janvier 2017. Ce dernier avait quitté Montpellier dans une situation sportive délicate et un climat pesant, suite à sa brouille avec feu Louis Nicollin par médias interposés. "C’est un entraîneur qui avait beaucoup de qualité. Et ce n’est pas de l’amertume. Mais c’est un entraîneur qui du jour au lendemain pouvait changer d’avis. Dans son comportement, il était un peu lunatique et c’est compliqué de travailler avec quelqu’un qui peut partir sur tout autre chose en un claquement de doigts", confie le jeune président Héraultais.

Pour étayer son propos, Laurent Nicollin prend l'exemple de l'intérêt fluctuant de son ex-entraîneur pour Jean-Kevin Augustin, qui évoluait à l'époque au PSG. "Quand il te dit à 18h00, pendant un mercato qu’il veut un joueur de Paris, Augustin. Et que je passe la soirée à tout organiser avec Letang (directeur sportif du PSG à l'époque, ndlr) à Paris, que je vais en ville manger des tapas avec l’agent, le joueur est d’accord pour venir et que le lendemain à l’entraînement, je lui dis que tout est OK et qu’il manque plus que son accord. Et qu’il te dit au final non, ben j’ai pété un boulon, j’avais tout calé, j’y ai passé la soirée, je me suis fait chier à tout préparer. Je ne peux pas travailler dans ces conditions." Peu de temps après, le MHSC avait confié la mission maintien au duo Gasset-Printant, avant de partir sur un projet à plus long terme avec Michel Der Zakarian. Hantz, lui, avait rebondi à Metz en octobre 2017, avant d'être débarqué suite à la relégation des Grenats en mai 2018. Il n'a pas trouvé de club depuis.