Lasne revit, mais s'interroge...

Paul Lasne engrange de la confiance sur ce début de saison.
Paul Lasne engrange de la confiance sur ce début de saison.

Devenu titulaire sous les ordres de Michel Der Zakarian, Paul Lasne se réjouit de pouvoir enchaîner les matchs, qui plus est à son véritable poste de milieu axial. Pourtant, il assure être dans le flou concernant son avenir à Montpellier, où son contrat prend fin dans dix mois.

Qu'il est loin le temps où Paul Lasne servait de couteau suisse au Montpellier-Hérault. La saison dernière, Frédéric Hantz l'a successivement utilisé au poste de milieu excentré (droit ou gauche) et d'arrière latéral. Deux postes qui ne sont pas le sien et les observateurs du club pailladin commence à s'en rendre compte. Rare satisfaction du début de saison montpelliérain, l'ancien Ajaccien s'est installé dans le coeur du jeu, disputé intégralement les trois premiers matchs de la saison et même porté le brassard de capitaine, la semaine dernière, face à Strasbourg (1-1).

« Je joue à mon poste, donc je suis content, c’était plutôt rare ces dernières saisons », a-t-il souligné ce jeudi, en conférence de presse. « J’ai été pas mal dispatché à gauche à droite, arrière gauche, milieu droit... Ça me fait du bien de garder une stabilité à ce poste. Enchainer me permet de trouver des automatismes, de prendre des repères (...) Ça me fait du bien de jouer à un poste qui est le mien, mais auquel on ne m’a pas encore trop vu à Montpellier, malheureusement. »

Un avenir en suspens

Arrivé dans l'Hérault en 2014, Lasne a déjà connu de nombreux entraîneurs (Courbis, le duo Baills-Martini, Hantz, Gasset), mais a dû attendre l'arrivée de Michel Der Zakarian, au début de l'été, pour enfin prendre ses aises dans le onze montpelliérain. Mais s'il s'apprête à vivre la saison en tant que titulaire, ce statut ne correspond pas encore à sa situation contractuelle. Libre dans un an, il ne sait pas de quoi sera fait son avenir à moyen terme.

« Pour un joueur, c'est toujours une année importante, parce qu'on a peur de l'après. Je n'ai pas de filet de sécurité, mais je dois être serein et continuer à faire mon travail », explique le joueur de 28 ans, récemment sondé par ses dirigeants sur ses intentions. « On est en train de discuter tout doucement, pour voir quelle est la suite à donner. Je ne sais pas encore s'ils veulent continuer l'aventure, ni quelle est la suite que je veux donner à ma carrière. C'est le flou... On est en période de mercato, ils (les dirigeants) ont eu d'autres priorités et on se verra tranquillement sur le mois de septembre. » Aucun risque, donc, de le voir quitter le navire avant la fermeture du marché des transferts, jeudi prochain. Mais pour la suite, tout reste ouvert...


Réagissez à l'article "Lasne revit, mais s'interroge..."