MHSC

La performance XXL de Jordan Ferri

Commentaire(s)

Le nouveau milieu de terrain du MHSC a réalisé un match plein face à son club formateur, battu 1-0 par Montpellier samedi soir.

Jordan Ferri était sans conteste le meilleur milieu Lyonnais sur la pelouse de la Mosson, mardi soir. Malheureusement pour les supporters Rhodaniens, qu’il est d’ailleurs venu saluer devant le parcage visiteurs après le match, il n'avait pas enfilé le maillot de l’OL. Transféré cet été à Montpellier, le joueur de 27 ans a réussi un match plein pour mener sa nouvelle équipe vers un succès probant et prestigieux, son premier de la saison (1-0).

Après la rencontre, son large sourire est remonté jusqu’à ses oreilles quand on lui a demandé si cette affiche l’avait particulièrement motivé. "Une envie particulière ? Peut-être inconsciemment…", a-t-il ricané, avouant tout de même que "c’est toujours un plaisir de recroiser Lyon". Un plaisir décuplé par une copie aboutie, donc. Sa feuille de statistiques atteste de son omniprésence, dans la récupération (8 duels gagnés, 4 tacles) autant que dans la production (83 ballons touchés, 95% de passes réussies dont 3 avant un tir).

Der Zakarian : "Il avait l'envie de bien faire"

Passée cette analyse chiffrée superficielle de sa performance, on pourrait également s’attarder sur sa parfaite gestion des temps forts de son équipe. Être capable d’accélérer le jeu à bon escient, comme au contraire d'aller conserver le ballon ou provoquer des fautes quand le besoin de souffler se faisait ressentir, prouve sa propension à devenir rapidement l’un des patrons de cette formation montpelliéraine. "Il a bien rempli son rôle, dans son volume de jeu, dans la récupération, pour jouer dans les intervalles, pour savoir faire des fautes intelligentes quand il fallait garder le ballon", énumérait Michel Der Zakarian, son entraîneur, au coup de sifflet final. "Il a fait un gros match face à son club formateur, il avait l’envie de bien faire et l’équipe lui a bien rendu."

Il faut dire que le natif de Cavaillon s’est parfaitement fondu dans le collectif pailladin, sur le terrain et en dehors. "Mon adaptation s’est bien faite parce que j’ai était bien accueilli. Ça facilite les choses", reconnaissait-il modestement en zone mixte. "J’ai pu intégrer la préparation dès le début avec Montpellier, donc j’ai pu suivre la vie du groupe en stage et apprendre à rapidement connaître mes coéquipiers." Même ses ex-partenaires n’ont pas manqué de saluer sa prestation, à commencer par Lucas Tousart. "Il a fait un très bon match, je suis content pour lui", a avoué, bon joueur, celui qui était autrefois son concurrent à l'OL. "Ça n’a pas toujours été facile pour lui à Lyon, donc c’était important de retrouver un projet où il joue et où il est impliqué. Il faut le féliciter !" Sans rancune.