Giovanni Sio publie un long message pour s'expliquer


Giovanni Sio est dans le dur à Montpellier.
Giovanni Sio est dans le dur à Montpellier.

Devenu persona non grata à Montpellier, Giovanni Sio a publié un message sur ses réseaux sociaux, hier, pour réaffirmer son implication dans le projet du MHSC. "Tout d'abord, je tiens à préciser que je n'ai aucun problème avec mes coéquipiers ou mon entraîneur Michel Der Zakarian", rectifie l'attaquant ivoirien, que l'on a pourtant vu s'expliquer de manière peu orthodoxe avec le coach Pailladin, samedi contre Dijon (défaite 1-2), lorsqu'il a été remplacé sous les sifflets de la Mosson. "Comme tout le monde, je souhaitais une victoire samedi pour notre premier match à la maison. Je peux comprendre la déception des gens mais j'essaie depuis mon arrivée ici de donner mon maximum dans une région et une ville que j'apprécie, alors ces sifflets après une journée m'ont fait mal."

"Encore une fois, je n'ai pas de problème avec la critique, elle est normale, mais je ne peux pas laisser croire ou penser que je ne respecte ni mes coéquipiers ni mon entraîneur ni l'institution qui est le club car c'est totalement faux", poursuit Sio, qui n'hésite pas à faire son auto-critique. "Parfois, j'ai des sautes d'humeur sur un terrain mais c'est avant tout car j'ai à coeur que ça se passe bien. Je continue de travailler pour que ce langage corporel s'améliore. Maintenant, je souhaite qu'une chose, c'est travailler pour combler mon déficit physique dû à une préparation tronquée et pouvoir aider l'équipe dès notre prochain match à Amiens."