MHSC

Der Zakarian répond à la banderole de la Butte Paillade

Commentaire(s)

Pour usage de fumigènes durant l'hommage rendu à Ronan Pointeau, brigadier montpelliérain tué début novembre au Mali, les supporters de la Butte Paillade étaient privés de leur tribune habituelle ce samedi soir face à Amiens (victoire 4-2). Installés quelques rangs plus haut, ils se sont distingués par leur silence durant les vingt premières minutes du match, puis en brandissant une banderole adressée à Michel Der Zakarian, qui leur avait reproché ce qu'il considère comme un débordement. "Der Zak : que valent quelques fumis face à la perte de notre ami ?", avaient écrit les fidèles de la Mosson. "Je n'ai pas vu la banderole, mais ce n'est pas grave", leur a répondu l'entraîneur montpelliérain. "Qu'ils s'en prennent à moi et pas aux joueurs, qu'ils les encouragent."

Loin de retourner sa veste, Der Zak a répété ses injonctions aux supporters. "C’est quand même mieux de jouer avec son kop, ce serait bien qu’ils arrivent à se maitriser", a-t-il poursuivi. "Même si ça ne leur plait pas quand on leur dit ça, ils savent que c’est interdit de faire péter des fumigènes, et ça pénalise l’équipe. Quand tu arrives à l’échauffement et que tu vois un stade vide c’est triste..." Une morosité vite effacée par le festival offensif réalisé par Delort et ses coéquipiers.