De nouveaux noms circulent en attaque !


Quasiment entièrement recomposé durant ce mercato estival, le secteur offensif de Montpellier va subir de nouveaux ajustements avant fin août. Le club de la Paillade s'active pour finaliser encore deux recrues.

Les voeux de Michel Der Zakarian seront bientôt exaucés. L'entraîneur Montpelliérain, qui avait fait part dès le début du mercato de son souhait de renouveler sa ligne d'attaque, a successivement vu partir Jonathan Ikoné (de retour de prêt au PSG), Isaac Mbenza (Huddersfield) et Casimir Ninga (Caen), alors qu'une porte de sortie est encore espérée pour Giovanni Sio. En contre-partie, il a vu arriver Petar Skuletic, Florent Mollet et surtout Andy Delort dans ses rangs. Et ce n'est pas fini !

Deux arrivées sont encore espérées dans le secteur offensif pailladin. Dans l'idéal, Montpellier aimerait attirer un attaquant de fixation, au profil semblable à celui de Sio, ainsi qu'un joueur de rupture, pouvant jouer dans les couloirs ou autour du premier. Kamil Grosicki, Opa Nguette, Zinédine Ferhat... plusieurs noms ont déjà été évoqués, mais la piste la plus chaude actuellement mènerait au jeune attaquant Parisien Moussa Diaby (19 ans), selon L'Equipe.

Discussions entamées avec Bordeaux pour Laborde

Au PSG, un départ en prêt aurait été acté par Antero Henrique. Conforté par le temps de jeu accordé à Jonathan Ikoné durant ses dix-huit mois passés dans l'Hérault, Diaby serait lui plutôt intéressé par l'opportunité de venir passer la saison dans le sud de la France. En cas d'échec dans ce dossier, les dirigeants du MHSC pourraient se rabattre sur Moussa Sylla (18 ans), autre espoir du football français, qui hésite entre un départ en prêt et quelques bouts de matchs avec Monaco, son club formateur.

Pour ce qui est du recrutement d'un attaquant axial, Montpellier s'intéresse de très près à la situation de Gaëtan Laborde. Même s'il a inscrit un doublé important lors de l'aller du 3e tour préliminaire de la Ligue Europa, la semaine dernière à Marioupol (1-3), le joueur de 24 ans ne sera pas retenu par Bordeaux, qui réclamerait six millions d'euros pour le libérer de ses deux dernières années de contrat. Montpellier, qui a entamé des discussions avec les Girondins, n'en propose pour l'instant que trois. Il reste un peu plus de deux semaines pour trouver un terrain d'entente...