Un Montpelliérain dans l'équipe-type de la 14e journée


Vainqueur du LOSC, l'OGC Nice place quatre joueurs dans l'équipe-type de la 14e journée de Ligue 1, composée par la rédaction de MadeinFOOT. On y retrouve aussi deux Marseillais, un Lyonnais, un Montpelliérain, un Nîmois, un Rennais et un Nantais.

L’ÉQUIPE-TYPE DE LA 14E JOURNÉE

  • Anthony Lopes (Lyon) : si Lyon a pu faire la différence en deuxième période et remporter le derby d’une courte tête (1-0), son gardien lui a permis de ne pas sombrer avant la pause, en repoussant de façon magistrale les tentatives aériennes de Diony et Debuchy. Cela faisait cinq matchs qu’il n’avait plus connu un match sans encaisser au moins un but.
  • Youcef Atal (Nice) : deuxième apparition consécutive dans notre équipe-type pour le jeune latéral droit du Gym, de nouveau très précieux contre Lille (2-0). Auteur de 4 interceptions et 8 duels gagnés, le défenseur algérien s’est aussi montré offensivement avec 2 passes clés et 5 dribbles réussis.
  • Hervé Lybohy (Nîmes) : solide défensivement (5 duels aériens gagnés, 6 dégagements), il a surtout eu le mérite d'inscrire le seul but de la rencontre entre Strasbourg et le NO (0-1), son tout premier en Ligue 1 à 35 ans, d'une très belle tête smashée.
  • Malang Sarr (Nice) : infranchissable, toujours bien placé, l’international Espoirs français a muselé Rui Fonte, incapable de jouer en relais ou de prendre la profondeur. Lorsque Jonathan Ikoné s'est présenté dans l'axe, il s'est également heurté au défenseur central. Intouchable.
  • Christophe Jallet (Nice) : positionné dans le couloir gauche de la défense (ou du milieu) à cinq, l’ancien Lyonnais a largement rempli son rôle défensif, avec 8 dégagements, 4 tacles et 4 duels gagnés.
  • Samuel Moutoussamy (Nantes) : de retour dans le onze de départ des Canaris pour le derby contre Angers (1-1), il a livré un énorme travail au milieu de terrain et s’est beaucoup projeté (5 tirs tentés, 3 passes clés). Il est d’ailleurs impliqué sur l’action menant à l’égalisation de Waris en fin de match.
  • Benjamin André (Rennes) : toujours aussi précieux dans l’entre-jeu, le métronome du Stade Rennais était encore dans un bon jour à Montpellier dimanche (2-2). Ses 12 duels gagnés (record du match) ont fait beaucoup de bien à son équipe, notamment dans une seconde période beaucoup plus délicate à maîtriser. Avant la pause, il a aussi failli marquer l’un des buts de l’année, sur un magnifique enchaînement devant la surface héraultaise.
  • Maxime Lopez (Marseille) : si Florian Thauvin (voir plus bas) reçoit tous les honneurs depuis son triplé sur la pelouse d’Amiens (1-3), la qualité de la performance livrée par Maxime Lopez doit aussi être soulignée. Titularisé pour la 3e fois d’affilée, il a réalisé un nouveau très bon match (8 duels gagnés, 6 passes clés), conclu avec une passe décisive pour Thauvin.
  • Florian Thauvin (Marseille) : son premier triplé de la saison lui a permis d’atteindre la barre des 10 buts en championnat et de monter sur le podium des meilleurs buteurs de la L1. Avant son coup du chapeau, il avait touché la barre sur une tête détournée par Gurtner sur l’un de ses 5 tirs cadrés au total.
  • Andy Delort (Montpellier) : en pleine bourre depuis quelques semaines, l’attaquant du MHSC s’est offert son premier doublé sous ses nouvelles couleurs, sur un but d’opportuniste et un autre à la conclusion d’un beau mouvement collectif. Mais cela n’a pas empêché Rennes de repartir avec un point de la Mosson.
  • Allan Saint-Maximin (Nice) : cela faisait près de deux mois et demi que l’attaquant des Aiglons n’avait plus marqué. Il a profité de la réception du LOSC pour débloquer son compteur au terme d’un match très complet (2 frappes, 3 passes clés, 12 duels gagnés, 7 dribbles réussis).