L1

Trois Montpelliérains dans l'équipe-type de la 5e journée

Commentaire(s)

Au terme d'un week-end riche en buts (25), la rédaction de MadeinFOOT a composé une équipe-type très offensive pour la 5e journée de Ligue 1.

L'ÉQUIPE-TYPE DE LA 5ÈME JOURNÉE

Geronimo Rulli (Montpellier) : seulement battu par une frappe imparable de Tameze sous sa barre, le gardien argentin avait auparavant réalisé un bel arrêt devant Dolberg et s’est ensuite interposé sur une volée de Cyprien pour assurer au MHSC sa deuxième victoire de la saison face à Nice (2-1).

Hamari Traoré (Rennes) : face au promu brestois (0-0), le latéral droit Rennais s'est montré à son avantage. L'ancien joueur du Stade de Reims a livré une prestation complète (67 ballons touchés, 86% de passes réussies). Précieux défensivement, il a comme à son habitude beaucoup apporté dans son couloir sur le plan offensif (4 passes clés, 5 centres).

Andrei Girotto (Nantes) : à l'image de son sauvetage décisif, le Brésilien s'est montré impérial face au Stade de Reims (4 dégagements, 3 tirs bloqués, 2 interceptions, 2 tacles, 5 duels au sol gagnés, 5 duels aériens remportés). Imbattable sur le plan défensif, il s'est également montré à l'aise ballon aux pieds (101 ballons touchés, 87% de passes réussies).

Laurent Koscielny (Bordeaux) : nouveau patron d’une défense girondine qui s’imperméabilise de mieux en mieux (2 buts encaissés sur les 4 derniers matchs), l’ancien Lorientais a réussi presque tout ce qu’il a entrepris (2 tacles réussis sur 2 tentés, 93% de passes précises, 12 dégagements) pour assurer la victoire de son équipe devant Metz (2-0).

Ambroise Oyongo (Montpellier) : parfois mis en difficulté par Adam Ounas, il s’est montré plus à l’aise offensivement (5 centres, 3 dribbles réussis, 2 passes avant un tir), avec notamment un joli déboulé qui a failli être converti en but par Gaëtan Laborde.

Benjamin André (Rennes) : passeur décisif sur le but du break face à Angers (2-1), il a colmaté les quelques brèches de son équipe (12 duels au sol gagnés, 4 duels aériens remportés, 7 tacles) et a régné dans l’entre-jeu (95 ballons touchés, 79% de passes réussies, 3 passes clés).

Florent Mollet (Montpellier) : plutôt discret en première période, il s’est réveillé en seconde pour porter son équipe vers la victoire, en réalisant un superbe enchaînement sur le second but montpelliérain, son premier cette saison (en 3 matchs).

Luiz Araujo (Lille) : très peu utilisé par Christophe Galtier depuis l’année dernière, le petit attaquant brésilien a profité de l’absence de Yazici pour se montrer avec un très joli but et une grosse activité dans son couloir (48 ballons touchés, 3 tirs, 6 ballons récupérés).

Romain Hamouma (St-Etienne) : buteur à Dijon lors de la première journée, l’attaquant Stéphanois s’est offert un doublé pour devenir le meilleur buteur des Verts après cinq rencontres jouées. Alors que son équipe était menée 2 à 0 face à Toulouse, il a d’abord réduit le score d’un magnifique enchaînement, puis a égalisé en reprenant un bon centre de Bouanga (2-2 score final).

Dario Benedetto (Marseille) : les matchs se suivent et se ressemblent pour l'argentin. Sur le Rocher, il a de nouveau montré ses qualités d'avant-centre en inscrivant un but de renard, bien placé, et un second plein de sang froid et de précision. Buteur sur ses deux tirs cadrés du match, l'ancien de Boca est également impliqué sur le but de Germain. Avec 4 buts inscrits lors de ses 4 premières titularisations, il réalisé le meilleur début pour un attaquant marseillais depuis plus de 50 ans.

Victor Osimhen (Lille) : il est toujours le meilleur scoreur de Ligue 1 - à égalité avec Moussa Dembélé - grâce à son nouveau but, plein d’opportunisme, inscrit face à Angers. Au-delà de porter à cinq son nombre de réalisations depuis le début de saison, le jeune attaquant nigérian (20 ans) a pesé tout le match sur la défense adverse et permis de libérer des espaces à ses partenaires.