L1

Trois Montpelliérains dans l'équipe-type de la 3e journée

Commentaire(s)

Exceptionnellement publiée un jeudi, en raison de la déprogrammation de plusieurs matchs en semaine, notre équipe-type rassemble les meilleurs joueurs de Ligue 1 de cette 3e journée.

L’ÉQUIPE-TYPE DE LA 3ÈME JOURNÉE

Edouard Mendy (Reims) : pour sa première titularisation sous ses nouvelles couleurs, le nouveau portier Rennais a sorti trois arrêts décisifs, notamment sur un pénalty de Jonas Martin, et s’est offert son premier clean-sheet (victoire 0-2) à Strasbourg.

Arnaud Souquet (Montpellier) : un but sensationnel pour guider Montpellier vers une victoire de prestige devant Lyon (1-0) et une copie intéressante sur le plan défensif (8 duels gagnés, 3 tacles) pour l’ancien Dijonnais.

Pedro Mendes (Montpellier) : en grande forme sur ce début de saison, le défenseur portugais a encore été excellent face à Memphis Depay, Moussa Dembélé et consort. Au-delà d’annihiler les actions lyonnaises (7 ballons récupérés, 5 tirs bloqués, 2 interceptions), il s’est aussi appliqué à bien relancer (88% de passes réussies), parvenant à trouver des lignes de passes verticales et bien senties.

Marquinhos (PSG) : buteur d’une tête sur-puissante sur corner, pour donner plus d’ampleur au succès parisien devant Toulouse (4-0), le défenseur brésilien a été peu inquiété par les attaquants adverses (7 ballons récupérés, 5 duels disputés).

Domagoj Bradaric (Lille) : excellent dans son couloir gauche, le latéral croate a enchaîné les centres (5) et l’un d’eux s’est avéré décisif pour l’ouverture du score de Victor Osimhen (voir plus bas) face à St-Etienne (3-0). On peut néanmoins lui reprocher un nombre important de ballons perdus (17).

Clément Grenier (Rennes) : outre une belle activité (64 ballons touchés, 80% de passes réussies), il a eu le mérite de se montrer décisif. D'abord en ouvrant le score sur un but d'avant-centre (4 tirs au total), puis en étant à l'origine de l'action du break.

Baptiste Santamaria (Angers) : si le SCO a pu aussi bien maîtriser le FC Metz samedi soir (3-0), il le doit en grande partie à son milieu de terrain. Auteur du second but de la soirée, il a régulé le jeu de son équipe lorsque celle-ci avait fait la différence. Solide dans ses duels (3 duels gagnés sur 4, 2 duels aériens gagnés sur 2), Santamaria a réalisé un gros travail à la récupération (3 interceptions, 1 tacle) et dans la distribution (83% de passes réussies).

Jordan Ferri (Montpellier) : face à ses anciens coéquipiers, le néo-Montpelliérain a livré une prestation XXL dans l'entre-jeu, avec 8 duels gagnés, 3 passes clefs, 83 ballons touchés et 95% de passes réussies. Arrivé cet été seulement, il s'impose déjà comme un patron de cette formation héraultaise.

Zinédine Ferhat (Nîmes) : l'ancien joueur du Havre AC a du talent et l'a prouvé dimanche à Monaco (2-2). Double passeur décisif, il a livré une prestation impressionnante (55 ballons touchés, 85% de passes réussies, 4 passes clés, 5 centres) face aux Asémistes, affichant une maîtrise technique de premier plan ainsi qu'une vraie intelligence de jeu.

Victor Osimhen (Lille) : déjà auteur d’un doublé lors de la première journée, l’attaquant nigérian a récidivé face aux Verts, avec deux buts de véritable attaquant qui le propulsent en tête du classement des buteurs, avec quatre réalisations en trois matchs. Il aurait même pu faire mieux et signer un coup du chapeau s’il avait converti d’autres situations assez nettes en fin de match.

Eric Choupo-Moting (PSG) : entré en jeu à la 14ème minute pour remplacer Cavani, l'attaquant camerounais a sans nul doute réalisé sa meilleure prestation depuis son arrivée dans la capitale. Très présent dans la surface de réparation toulousaine, il a fait preuve de beaucoup de précision dans son jeu, que ce soit dans un rôle de point d'appui (89% de passes réussies) ou à la finition, (5 tirs cadrés, 2 buts). De plus, il a débloqué la situation suite à un très bel enchaînement alors que le PSG était en panne d'inspiration offensive.