L1

Montpellier fait le show contre Amiens ! (résumé et notes)

Commentaire(s)

Déluge de pluie et de buts à la Mosson, où Montpellier s’est imposé 4 buts à 2 face à Amiens dans le match le plus prolifique de sa saison, profitant de ces trois points pour figurer à la 4e place provisoire.

Ligue 1 - 15e Journée

Montpellier
4 - 21 - 1 Amiens
D. Le Tallec 14'
G. Laborde 64'
A. Delort 67'
F. Mollet 72'
44' G. Kakuta
86' J. Lahne

Privés de leur tribune, fermée sur décision de la commission de discipline pour usage de fumigènes, les habitués de la Butte Paillade s’étaient donnés rendez-vous un peu plus haut dans les travées de la Mosson, en Méditerranée, s’astreignant à ne pas encourager leur équipe avant la 20ème minute. Mais Vitorino Hilton et ses coéquipiers ne les ont pas attendus pour lancer leur match et ouvrir le score dès le quart d'heure de jeu.

Resté dans la surface amiénoise après un corner mal repoussée, le défenseur brésilien a eu le temps de contrôler un centre de Souquet puis de remiser dans les six mètres de Gurtner, battu par une tête de Damien Le Tallec sous sa transversale (14ème). Excellent dans son rôle de relayeur, au coeur du nouveau 3-5-2 de Michel Der Zakarian qui s’était encore passé de Mollet au coup d’envoi, l’ancien du Borussia Dortmund se serait même offert son premier doublé en Ligue 1 si Gurtner n’avait pas réalisé une belle parade du pied droit, à bout portant (24ème).

C’est paradoxalement au moment où leurs supporters ont recommencé à donner de la voix que les Montpelliérains ont baissé de pied, laissant leur adversaire sortir de son camp et le top 5 leur échapper provisoirement, quand Gaël Kakuta a repris victorieusement un centre d’Aleesami passé devant Congré, Rulli et Oyongo sans qu’aucun des trois n’arrive à l’intercepter (44ème).

Otero voit rouge, Amiens prend l'eau

Plutôt calme jusqu’alors, la rencontre s’est animée au retour des vestiaires, avec un troisième fait de jeu important ; l'exclusion d’Otero pour un coup de crampon volontaire sur Hilton, suite à un duel aérien (53ème). En supériorité numérique, Der Zakarian a alors choisi de sortir un défenseur (Oyongo) pour un milieu offensif (Mollet) et passer en 4-4-2. Un changement tactique qu’on ne pourra pas lier au deuxième but montpelliérain, inscrit quelques secondes plus tard d’une tête puissante de Laborde sur un corner de Savanier (65ème).

Dans la foulée, Andy Delort a emboîté le pas de son compère d’attaque en envoyant une mine dans la lucarne gauche de Gurtner, des vingt-cinq mètres (66ème). Mollet s’est joint à ce festival offensif en transformant une offrande de Laborde au coeur d’une défense amiénoise dépassée (72ème), mais c’est Jack Lahne qui a clos la marque, sauvant l’honneur des visiteurs pour sa première en Ligue 1, à 18 ans (86ème).

Ce but, qui aurait pu être évité si Pedro Mendes n'avait pas tergiversé dans ses six mètres, n'entamera probablement pas l'euphorie montpelliéraine après ce match abouti et entraînant. Cette victoire permet surtout au MHSC, invaincu depuis six matchs (3 victoires pour 3 nuls toutes compétitions confondues), de s'installer dans le haut du classement. Passés devant Bordeaux et St-Etienne, qui joue dimanche à Rennes, et revenus à une longueur d'Angers (3e), Der Zak et sa bande ont signé l'une des bonnes opérations du week-end.