L'équipe-type de la 36e journée

L'équipe-type de la 36e journée de Ligue 1.
L'équipe-type de la 36e journée de Ligue 1.

Suite à la 36e journée de Ligue 1, la rédaction de MadeinFOOT distribue ses bons points pour composer son équipe-type du week-end. On y retrouve des représentants du PSG, de Metz, de Monaco, de Caen, de l'OM et de Guingamp.

L’ÉQUIPE-TYPE DE LA 36E JOURNÉE

  • Vercoutre (Caen) : quatre arrêts et zéro but encaissé à Toulouse (0-1) pour le portier Caennais, qui avait pris 20 buts sur ses 8 derniers matchs.
  • Meunier (PSG) : comme à son habitude, le belge était très présent offensivement face à Bastia (5-0) et a eu quatre occasions de frapper au but (2 tirs cadrés). Il s’est montré plus juste dans ses interventions défensives (3 tacles réussis sur 3) et ses passes (94% de réussite).
  • Marquinhos (PSG) : peu inquiété défensivement (1 tacle, 1 interception), l’ancien des Corinthians ne s’est pas contenté d’assurer une bonne relance (97% de passes réussies), puisqu’il s’est également projeté vers l’avant et tenté 2 frappes (1 cadrée).
  • Bisevac (Metz) : au marquage d’Eder, il n’a pas flanché et a gagné son duel avec l’international portugais. Une prestation solide qui a permis aux Grenats de repartir de Lille sans encaisser de but (0-2) et ainsi assurer leur maintien parmi l’élite.
  • Evra (Marseille) : euphorique après son premier but en L1 depuis plus de 14 ans, « Tonton Pat » a sans conteste réussi sa meilleure prestation depuis son arrivée à l’OM, cet hiver. Avec 5 tacles et 2 interceptions, il a parfaitement rempli son rôle défensif et son but, décisif, prouve sa propension à se projeter vers l’avant à bon escient.
  • Cohade (Metz) : une grosse activité dans l’entre-jeu (3 tacles, 2 interceptions, 4 dégagements, 4 duels aériens gagnés, 3 passes avant un tir), récompensée par un but somptueux qui a assuré le succès messin dans le Nord.
  • Matuidi (PSG) : le milieu tricolore a une nouvelle fois réalisé un grand match au Parc des Princes. Passeur décisif sur l'ouverture du score de Lucas, il a été très remuant, ne ménageant pas ses efforts, qu'ils soient défensifs (2 tacles, 1 interceptions) ou offensifs (4 dribbles réussis, 3 passes avant un tir).
  • Salibur (Guingamp) : quel match de la part de l'ancien Lillois ! Auteur d'un doublé et d'une passe décisive devant Dijon (4-0), l'ailier guingampais a fait très mal sur son côté droit grâce à sa vitesse et sa technique. Avec 3 dribbles réussis et 4 tirs (2 buts, 1 poteau), Salibur a porté, constamment, la menace sur les cages de Reynet.
  • Lemar 7,5 (Monaco) : dans une fin de saison exténuante, Thomas Lemar a trouvé, depuis plusieurs semaines, un second souffle. Encore irrésistible à Nancy (0-3), l'ancien Caennais a délivré une passe décisive (sa 7ème en L1) pour Bernardo Silva avant d'inscrire, dans les dernières minutes du match, son 9ème but de la saison (sur ses deux frappes au total).
  • Briand (Guingamp) : dans le sillage d’un Yannis Salibur virevoltant (voir plus haut), Briand a lui aussi participé au festival offensif de l’EAG, en inscrivant ses 11e et 12e buts en Ligue 1 cette saison, la plus prolifique de sa carrière.
  • Cavani (PSG) : même en ratant un pénalty (arrêté par Leca), l’uruguayen a encore soigné ses stats en inscrivant un doublé, d’abord sur une offrande de Guedes, puis sur un face à face remporté devant le gardien Bastiais. De quoi renforcer son statut de meilleur buteur du championnat, avec 33 réalisations au compteur (en 34 matchs).


Réagissez à l'article "L'équipe-type de la 36e journée"