L1

L'équipe-type de la 33e journée

Commentaire(s)

Vainqueurs de Monaco et Guingamp, le LOSC et le PSG occupent plus de la moitié de l'équipe-type de la 33e journée de L1, avec trois représentants chacun. Pour le reste du XI, la rédaction de MadeinFOOT est allée piocher à Toulouse, Nice, Troyes, Lyon et Angers...

L'équipe-type de la 33e journée

Dreyer (Troyes) : Le portier aubois a réalisé une énorme prestation à St-Etienne, samedi soir (défaite 1-0), détournant les quelques tentatives stéphanoises (7 arrêts), dont une frappe surpuissante de Tannane qui prenait le chemin de sa lucarne. Malheureusement pour lui et pour l'ESTAC, il n'a rien pu faire sur l'ouverture du score de Neal Maupay.

Corchia (LOSC) : Très solide dans son couloir (3 tacles, 6 interceptions), il a beaucoup apporté devant, avec 6 centres (record du match).

Thomas (Angers) : Dans un match ennuyeux, il aurait pu être le héros du SCO face à Ajaccio (0-0), mais son but de la tête a justement été refusé pour hors-jeu... L'ancien défenseur de Carquefou a aussi et surtout été le roc défensif que l'on connaît, avec 4 tacles, 3 interceptions, 9 duels aériens gagnés et 2 dégagements défensifs ! Une fois de plus, Romain Thomas a été à l'image de la saison angevine : sérieux et appliqué.

Kimpembe (PSG) : Il n'avait plus joué depuis plus d'un mois (0-0 face à Montpellier, le 5 mars dernier), mais a parfaitement tenu la baraque dans l'axe de la défense parisienne à Guinguamp (0-2), avec pas moins de 17 ballons récupérés (6 tacles, 6 interceptions, 3 dégagements, 2 duels aériens remportés). Le jeune axial formé au PSG a aussi été impeccable dans sa relance, avec plus de 90% de passes réussies.

Kurzawa (PSG) : Avec 3 frappes, il a beaucoup tenté mais n'est jamais parvenu à cadrer. Dommage, d'autant plus que sa performance a été, du reste, remarquable, tant défensivement (3 tacles, 7 interceptions) qu'offensivement (1 centre, 2 passes avant un tir).

Ferri (8) : Impliqué sur les deux buts de Cornet à Montpellier (0-2), il a été omniprésent dans l'entre-jeu lyonnais, avec pas moins de 103 ballons touchés et 85 passes (records du match). Il a été le seul à véritablement se projeter vers l'avant, tout en étant juste dans ses transmissions (89% de passes réussies). Une qualité bien rare pour une formation lyonnaise peu inspirée techniquement, sur la pelouse de La Mosson...

Obbadi (8,5) : Face à son ancien club, l'international marocain a réussi à faire briller ses partenaires grâce à une vision du jeu et à une qualité de passe impressionnantes (52 passes, record de son équipe, dont 93% réussies). Propre défensivement, auteur lui aussi d'un but et d'une passe décisive, l'ex-Monégasque aura fait souffrir les hommes du Rocher.

Ben Yedder (9) : Une activité de tous les instants sur le front de l'attaque toulousaine, récompensée par deux buts (sur ses 4 frappes cadrées) et deux passes décisives (pour Braithwaite et Trejo).

Ben Arfa (9) : Auteur de ses quatorzième, quinzième et seizième buts de la saison, le meneur de jeu du Gym a encore régalé face à Rennes hier (3-0), en faisant la différence à chacune de ses prises de balle. Un match énorme pour l'ancien Lyonnais qui, vendredi prochain, retrouvera son club formateur. Une nouvelle occasion pour lui de confirmer qu'il reste un candidat sérieux pour l'Euro avec les Bleus.

Lucas (7,5) : Une prestation contrastée pour le Brésilien à Guingamp. Invisible en première mi-temps, il a passé la vitesse supérieure lors du second acte. Quelques belles percées (3 dribbles réussis), un peu d'altruisme (deux passes avant un tir) et deux buts inscrits avec sang froid (sur ses 3 frappes cadrées).

Eder (8) : Le portugais a inscrit son 5e but en seulement 8 matches depuis son arrivée à Lille, en se retrouvant à la conclusion d'une belle action pour creuser l'écart face à Monaco. Avant cela, il s'était distingué dans le rôle du passeur, en remisant astucieusement un centre de la tête, son point fort (3 duels aériens gagnés) pour l'ouverture du score d'Amalfitano.