L1

L'équipe-type de la 31e journée

Commentaire(s)
L'équipe-type de la 31e journée de Ligue 1.
L'équipe-type de la 31e journée de Ligue 1.

Suite à la 31e journée de Ligue 1, la rédaction de MadeinFOOT distribue ses bons points et dévoile son équipe-type du week-end. On y retrouve trois Lillois, deux Niçois, deux Toulousains, deux Nantais, un Rennais et un Guingampais.

L’ÉQUIPE-TYPE DE LA 31E JOURNÉE

  • Costil (Rennes) : une parade sur un pénalty de Lacazette, histoire de se mettre dans le bain, puis quatre autres arrêts face à Lyon, hier (1-1).
  • Corchia (Lille) : rarement pris à défaut par l’attaque bastiaise, il a réalisé quatre tacles et deux interceptions.
  • Jullien (Toulouse) : peu mis à contribution défensivement à Montpellier (0-1), l’ancien Dijonnais a tout de même remporté sept duels aériens, dont un qui s’est transformé en passe décisive pour Andy Delort, en plein coeur de la surface adverse.
  • J.Alonso (Lille) : le Paraguayen monte en puissance ! Auteur d'un match plein, le Lillois arrivé cet hiver a parfaitement pallié l'absence de Marko Basa en défense centrale, notamment dans les airs, où il a remporté huit duels. Très régulier dans ses passes (83% de réussite) et inspiré dans ses dribbles, le joueur auteur d'un but avec sa sélection cette semaine confirme ses bonnes dispositions avec son nouveau club.
  • L.Lima (Nantes) : cinq tacles réussis contre Angers (2-1) pour le latéral brésilien, également auteur d’un tir (non cadré).
  • Xeka (Lille) : véritable plaque tournante du milieu de terrain lillois depuis son arrivée l’hiver dernier, le portugais s’est surtout illustré pour son travail défensif à Bastia (0-1), avec quatre tacles, deux interceptions et deux duels aériens remportés.
  • Bodiger (Toulouse) : au côté d’un Somalia moins actif, il a comblé de nombreuses brèches devant la défense toulousaine (4 tacles, 4 interceptions). Au-delà de ce travail de récupération incessant, il a profité de sa bonne patte gauche pour assurer une bonne relance.
  • Salibur (Guingamp) : quelle bénédiction pour Guingamp que son ailier n'ait pas pu partir cet hiver ! Alors que l'EAG manquait de mordant et de maîtrise face à Nancy (1-0), le joueur formé à Lille a fait étalage de toute sa technique pour amener de bons centres. Si sa tête méritait meilleur sort (58ème), son centre pour Sloan Privat, l’une de ses 3 passes avant un tir, a permis aux siens de faire la différence.
  • Eysseric (Nice) : buteur sur une magnifique frappe, la seule qu’il est parvenu à cadrer (sur 3 tentatives au total), l’ancien Monégasque a surtout essayé de faire jouer ses partenaires, avec trois passes avant un tir.
  • Nakoulma (Nantes) : le Burkinabé était arrivé à Nantes comme un grand espoir, il a prouvé pourquoi ce dimanche. Sans être à l'origine de tous les maux angevins, l'attaquant a su être présent aux moments où les siens avaient besoin de lui. Résultat, un doublé et trois points pour le FCN qui envisage plus que jamais une fin de saison dans la première partie de tableau.
  • Balotelli (Nice) : l'attaquant niçois a réalisé un match plein. Il s'est notamment montré décisif, transformant en force un penalty pour égaliser avant de délivrer une passe décisive pour Eysseric (voir plus haut). L'avant-centre transalpin s'est aussi montré très impliqué, notamment dans le travail défensif (2 dégagements, 1 interception). Il a ainsi touché plus de 50 ballons (53) au cours de la rencontre, réalisant un record personnel dans une rencontre de Ligue 1. Enfin, il a démontré une nouvelle fois sa capacité à être performant à l'Allianz Riviera, inscrivant son 11e but en 10 rencontres à domicile.