L1

L'équipe-type de la 19e journée

Commentaire(s)
L'équipe-type de la 19e journée
L'équipe-type de la 19e journée

La rédaction de MadeinFOOT dévoile son équipe-type de la 19e journée. Vainqueur de Nîmes 4-0, le Stade Rennais y place trois représentants.

L'EQUIPE-TYPE DE LA 19E JOURNEE

  • Mats Sels (Strasbourg) : le portier a réalisé un match plein face à Nice. En plus d'avoir stoppé le pénalty de Wylan Cyprien à un moment important (Strasbourg venait d'inscrire le deuxième but), l'Alsacien s'est montré intraitable sur sa ligne avec 4 arrêts.
  • Kenny Lala (Strasbourg) : intenable sur son couloir droit, Lala a distribué deux caviars sur les deux buts du RCSA face à Nice ce week-end (4 passes clés au total). Le joueur de 27 ans est déjà à 6 passes décisives depuis le lancement de la saison !
  • Loïc Perrin (Saint-Etienne) : le défenseur central et emblématique capitaine des Verts a livré son meilleur match de la saison 2018-2019 face au DFCO. Solide à terre et dans les airs (5 duels aériens gagnés), précis dans les transmissions (82% de passes réussies), il a dirigé d'une main de maître sa défense. Décisif en début de première période avec un retour salvateur, d'un tacle rageur, sur une tentative de Benjamin Jeannot qui prenait la direction des filets. À confirmer en 2019
  • Christopher Jullien (Toulouse) : il a été l'un des piliers de la victoire toulousaine à Lille. Avec ses 9 dégagements et ses 8 duels gagnés, le solide défenseur des Pitchouns a rassuré ses coéquipiers en assumant son rôle de leader au côté d'un Stéphane M'bia pas forcément rassurant.
  • Ghislain Konan (Reims) : dans un match spectaculaire (2-2 face à Caen), l'ancien latéral de Guimaraes a multiplié les efforts sur son couloir gauche. 19 duels gagnés, 4 tacles réussis, 1 interception, 1 tir bloqué, 2 dégagements, sa feuille de stats est conséquente ! Offensivement aussi, le gaucher a offert de bons ballons puisqu'il a distribué 3 passes avant un tir.
  • Florian Thauvin (Marseille) : discret en première mi-temps, il a tiré les siens vers le haut lors du second acte, se montrant remuant (2 tirs, 79% de passes réussies) et quasi insaisissable (3 dribbles). Passeur décisif sur l'égalisation de Bouna Sarr.
  • Ole Selnaes (Saint-Etienne) : le Norvégien est en grande forme ces dernières semaines et continue de le prouver. Face au DFCO, il a rendu une nouvelle très belle copie (2 tirs tentés, 85% de passes réussies, 1 tacle) et s'est montré décisif sur le troisième but de son équipe.
  • Benjamin André (Rennes) : il a su profiter du caviar de Benjamin Bourigeaud pour ouvrir la marque face à Nîmes, dans le festival de son équipe (victoire 4-0). Mais le capitaine rennais a dicté le rythme de son équipe tout au long de la partie, avec ses 79% de passes réussies et 1 passe clé. Défensivement, il a aussi été décisif avec ses 6 dégagements, ses 2 interceptions, et ses 13 duels gagnés.
  • Benjamin Bourigeaud (Rennes) : Julien Stéphan a réussi à relancer son milieu de terrain. En manque de souffle en début de saison, l'ex-lensois termine fort l'année 2018. Avec 1 but et 1 passe décisive contre Nîmes, Bourigeaud a régalé les pensionnaires du Roazhon Park (2 passes clés, 94% de passes réussies, 1 grosse occasion créée...).
  • Max-Alain Gradel (Toulouse) : le capitaine toulousain obtient cette victoire, quasiment à lui seul. La défense haut-garonnaise rugueuse a empêché les Lillois d'avancer jusqu'aux vingt mètres, mais un seul homme a changé la donne. Capable de déborder, d'orienter le jeu, de centrer, de mener à un premier penalty, d'en obtenir un second et de marquer les deux, Max-Alain Gradel a su tout faire. Même récupérer des ballons. Si Toulouse se sauve en fin d'année, cette victoire à Lille aura sans aucun doute compté. Elle est marquée du sceau de l'Ivoirien.
  • Jordan Siebatcheu (Rennes) : 2 buts, 1 passe décisive... L'attaquant rennais a pesé face à la défense adverse et réalisé un match plein. Celui du déclic pour l'ancien Rémois ?