L'équipe-type de la 13e journée


Pour composer son équipe-type du week-end, la rédaction de MadeinFOOT a opté pour une défense à trois avec deux pistons et un trio offensif composé de Cavani, Neymar et Memphis Depay.

L’ÉQUIPE-TYPE DE LA 13E JOURNÉE

  • Matz Sels (Strasbourg) : sept arrêts, dont quelques-uns de grande classe, qui ont permis à son équipe de repartir de Lille avec le point du nul (0-0). C’est la troisième fois cette saison que le gardien belge, sélectionné avec les Diables Rouges durant cette trêve internationale, n’encaisse pas de but avec le Racing.
  • Adama Soumaoro (Lille) : le nouveau capitaine du LOSC a encore été irréprochable dans l’axe de la défense nordiste, avec notamment 8 duels gagnés sur 10. Il s’est également appliqué dans la relance en réussissant toutes ses passes (90/90).
  • Adil Rami (Marseille) : Lucas Ocampos lui a "volé" son ouverture du score, d’une magnifique tête croisée, mais le tricolore a récidivé en seconde période, toujours de la tête, pour porter le score à 2-0 en faveur de l’OM contre Dijon et ouvrir son compteur buts cette saison.
  • Romain Thomas (Angers) : unique buteur du match contre Montpellier (1-0), il a réalisé une grosse prestation défensive pour contenir l'attaque de feu du MHSC (4 dégagements, 2 tirs bloqués, 2 tacles réussis, 5 duels gagnés). Dans la construction, aussi, il s'est montré précis (97% de passes réussies, 5 longs ballons).
  • Youcef Atal (Nice) : avec trois grosses occasions, une exclusion provoquée et un gros volume de jeu, le latéral s'est montré précieux pour l’OGCN à Nîmes (0-1), notamment sur ses débordements (10 centres) et surtout pour son but, décisif, en seconde période.
  • Ole Selnaes (St-Etienne) : le norvégien a confirmé son excellent premier tiers de saison face à Reims (2-0). Dans un match que les Stéphanois n’ont pourtant pas toujours maîtrisé, il a amené de l’équilibre dans l’entre-jeu, apporté dans l’impact (7 duels gagnés sur 12) et fait preuve de beaucoup de justesse dans la relance (91%). C’est d’ailleurs lui qui a offert le second but à Wahbi Khazri, sur une passe cachée astucieuse.
  • Houssem Aouar (Lyon) : avec un but plein de sang-froid, il a sonné la révolte de Lyon à Guingamp (2-4), en égalisant juste après l'heure de jeu. Quatre minutes plus tard, il a enchaîné avec une passe décisive pour Memphis Depay, l’autre homme fort de l’Olympique Lyonnais au Roudourou (voir plus bas).
  • Lucas Ocampos (Marseille) : comme à Rome trois jours plus tôt, l’argentin a été titularisé face à Dijon dans un rôle de piston gauche auquel il pourrait vite s’habituer si Jordan Amavi ne retrouve pas son niveau. Il faut dire qu’Ocampos peut y faire l’étalage de ses qualités, dans l’enchainement des courses et la volonté de ne rien lâcher, tant défensivement qu’offensivement (9 duels gagnés sur 14). Une hargne symbolisée par son but au 2e poteau, alors que la tête d’Adil Rami était cadrée.
  • Memphis Depay (Lyon) : s'il a connu une première période très délicate, marquée par des gestes d'humeur à l'encontre de ses coéquipiers (Kenny Tete notamment) ou de l'arbitre, il a ensuite passé la surmultipliée lors du second acte. Double passeur décisif et double buteur sur deux réalisations magnifique, il a été impliqué sur les quatre buts de son équipe. Une prestation de haut vol pour le Batave, dont les dernières prestations lui avaient valu les sifflets du Groupama Stadium plus tôt dans la semaine contre Hoffenheim. Nul doute qu’il sera mieux accueilli dans deux semaines pour le derby contre St-Etienne.
  • Edinson Cavani (PSG) : l’uruguayen n’avait plus commencé un match depuis le 24 octobre et l'aller face au Napoli. Revenu dans le onze de départ de Thomas Tuchel à l’occasion du déplacement des Parisiens à Monaco (0-4), il s’est offert son premier triplé de la saison, profitant notamment de deux offrandes du jeune Moussa Diaby.
  • Neymar (PSG) : un but et une passe décisive pour le brésilien qui, sans faire de bruit, a encore livré une excellente prestation sur la pelouse de Louis-II (10 duels gagnés, 7 dribbles réussis, 7 centres, 3 passes avant un tir).