Deux Montpelliérains dans l'équipe-type de la 25e journée


Suite à la 25e journée de Ligue 1, la rédaction de MadeinFOOT distribue ses bons points et dévoile son équipe-type du week-end. Quatre Monégasques, deux Montpelliérains, un Parisien, un Rennais, un Marseillais, un Bordelais et un Dijonnais y sont présents.


L’ÉQUIPE-TYPE DE LA 25E JOURNÉE

  • Lecomte (Montpellier) : impeccable du début à la fin, le portier Montpelliérain a fait du bien à sa défense sur les rares temps forts du FC Metz (victoire 0-1). En fin de première période, il a gagné son duel avec Roux avant de repousser une belle demi-volée de Mollet, puis a enchaîné en seconde avec des arrêts devant Milicevic, Mollet et Diagne. Toujours aussi propre dans son jeu au pied, il a aussi réalisé quelques sorties rassurantes dans les airs.
  • Sidibé (Monaco) : il n’a pas eu énormément de travail défensif et n’est impliqué sur aucun des quatre buts monégasques à Angers (0-4), mais l’international tricolore a énormément apporté offensivement à son équipe : 89 ballons touchés (record de son équipe derrière Fabinho), 2 passes avant un tir et un danger constant pour la défense angevine.
  • Hilton (Montpellier) : nouveau clean sheet pour la défense montpelliéraine, qui doit aussi à son patron Vitorino Hilton. Présent au sol (1 tacle, 4 interceptions, 5 dégagements), le capitaine brésilien du MHSC a surtout rayonné dans les airs, où il a gagné pas moins de 7 duels face aux attaquants adverses.
  • Kimpembe (PSG) : face au TFC, il a commencé les chapeaux de roues en étant tout proche d’inscrire son premier but sous les couleurs du PSG (Alban Lafont réalise une grosse parade). En défense, le tricolore a rayonné devant Yaya Sanogo ou Max-Alain Gradel, faisant preuve d’une grosse solidité défensive. Offensivement, il a aussi beaucoup apporté avec ses 75 ballons touchés, et ses 95% de passes réussies.
  • Raggi (Monaco) : quinze ballons gagnés pour l’expérimenté défenseur italien, qui évoluait à un poste de latéral gauche peu habituel pour lui. Il a même conclu sa prestation d’un but opportuniste en fin de match.
  • Tielemans (Monaco) : passeur décisif pour Andrea Raggi (voir plus haut), le milieu de terrain belge a rayonné dans l’entre-jeu monégasque, tant dans la récupération (3 tacles réussis) que dans la construction du jeu (77 ballons touchés, 64 passes).
  • Anguissa (Marseille) : à l’origine de la précoce ouverture du score marseillaise à Saint-Etienne (2-2), le milieu de terrain était sûrement le meilleur joueur Olympien sur la pelouse de Geoffroy-Guichard. Outre son énorme abattage défensif (1 tacle, 6 interceptions), il laisse entrevoir depuis plusieurs mois une justesse technique symbolisée par ses 6 dribbles et 85% de passes réussis.
  • Malcom (Bordeaux) : comme d'habitude lorsqu'il est en forme, le Brésilien a porté Bordeaux face à Amiens (3-2) ! Dans tous les bons coups, c'est lui qui allume la première mèche avec un très bon centre en retrait pour Gaëtan Laborde. L'ailier a poursuivi son récital par une passe décisive pour Koundé avant d'aiguiller le jeu pour le deuxième but bordelais. Il a mis la défense amiénoise en difficulté à chaque prise de balle, et s'est même offert une deuxième passe décisive...
  • Jovetic (Monaco) : le monténégrin a beaucoup tenté (5 tirs, dont 3 cadrés) et ça lui a plutôt réussi, puisqu’il s’est offert son premier doublé en Ligue 1, d’abord sur une pichenette bien sentie au-dessus de Butelle, puis en profitant d’une offrande de Thomas Lemar.
  • Tavares (Dijon) : trois tirs cadrés, trois buts : Dijon a fait très fort face à Nice, et Julio Tavares y est pour beaucoup. Souvent dans le rôle ingrat de l'attaquant cherché sur les longs ballons, le cap-verdien a profité des deux occasions qu’il a eues pour inscrire son doublé. Un élément très important pour le DFCO dans l'objectif maintien.
  • Khazri (Rennes) : auteur d'une ouverture du score pleine d'intelligence et de sans-froid, le joueur prêté par Sunderland a ensuite permis à son équipe, positionnée très bas, de ressortir par moment le ballon proprement. Au four et au moulin, l'international tunisien n'a pas boudé le travail défensif et a souvent effectué un pressing de qualité. Techniquement, physiquement et dans l'attitude, il a clairement été le leader rennais sur la pelouse dimanche soir. Il est même à l'origine du deuxième but de sa formation à Lyon (0-2).