L1 - Ça commence mal pour Montpellier, battu par Dijon (analyse et notes)

Ça commence mal pour Montpellier, battu par Dijon (analyse et notes)


À l'image du MHSC, Ruben Aguilar n'était pas dans un grand soir.
À l'image du MHSC, Ruben Aguilar n'était pas dans un grand soir.

Mené à la mi-temps, Dijon a su renverser Montpellier pour démarrer sa saison par une victoire 2 buts à 1.

Ligue 1 - 1ère journée
Montpellier HSC - Dijon FCO : 1-2 (1-0)
Buts : Mendes (5ème) pour le MHSC ; Tavares (51ème) et Coulibaly (90ème+1) pour le DFCO.

LE FAIT DU MATCH

Lecomte a repoussé l'échéance ! Le portier Montpelliérain, rarement sollicité dans le premier acte, a dû s'employer dans le second pour permettre aux siens de ne pas sombrer trop tôt. Il a d'abord remporté son duel avec Julio Tavares (67ème), avant de repousser un pénalty de Wesley Saïd, consécutif à une faute de main d'Aguilar (82ème). Il n'a en revanche rien pu faire sur les deux buts encaissés...

LES BUTS

1-0 (5ème) : Dolly frappe un coup-franc sortant, côté gauche. Delort vient le dévier de la tête à l’entrée de la surface et c’est Pedro Mendes, oublié par Haddadi au deuxième poteau, qui ajuste son plat du pied droit pour ouvrir le score. Avec un brin de réussite, puisque le ballon a heurté le montant de Runarsson avant d’entrer dans le but.

1-1 (51ème) : Naïm Sliti prend le ballon à trente mètres des cages montpelliéraines. Skhiri laisse son compatriote se déporter sur l’aile droite, mais il parvient à le déborder, puis à centrer. À la réception, Aguilar est gêné dans son dégagement par Saïd et le ballon revient sur Julio Tavares. Auteur de 12 buts la saison passée, l’attaquant cap-verdien ne se fait pas prier pour égaliser, de près.

1-2 (90ème+1) : Sliti, encore lui, est chargé de frappé un corner depuis la droite. Sortant, le ballon lobe un paquet de joueurs et c'est le jeune Senou Coulibaly, lâché par Skhiri, qui le reprend d'une volée imparable pour Lecomte. Le jeune défenseur de 23 ans, arrivé cet été en provenance de Mantes-la-Jolie, inscrit là son tout premier but en L1.

L’HOMME DU MATCH

Naïm Sliti : il a été l'un des rares Dijonnais à jouer à son niveau, dans une première mi-temps assez laborieuse pour la formation bourguignonne. Après la pause, il a su se montrer efficace sur chacun des ballons qu'il a touchés et en a profité pour être impliqué sur les deux buts de son équipe. Auteur d'une passe décisive et demie, le milieu offensif de 26 ans a parfaitement lancé sa saison 2018-2019.

LES NOTES

MHSC : Lecomte (7) - Mendes (non noté) puis Le Tallec (5), Hilton (4), Congré (5) - Aguilar (3), Skhiri (4), Lasne (4), Poaty (5) - Dolly (6) - Delort (5), Sio (4).

DFCO : Runarsson (6) - Coulibaly (6), Yambéré (5), Lautoa (5) - Rosier (5), Amalfitano (5), Loiodice (4), Haddadi (4) - Sliti (7) - Tavares (6), Saïd (4).

LES CONSÉQUENCES

Comptablement parlant, il n'y a pas grand chose à retenir de ce premier résultat pour les deux équipes : l'une fait partie du wagon de tête, l'autre a toujours zéro point au compteur. Plusieurs faits de "jeu" sont en revanche plus intéressants à noter, comme la défense à trois axiaux proposée par Olivier Dall'Oglio, ou la première apparition de Yoann Gourcuff sous ses nouvelles couleurs. L'ancien Rennais a remplacé Wesley Saïd (87ème), quelques minutes avant le but du 2-1 dijonnais.

Côté montpelliérain, on retiendra la bonne prestation de Keagan Dolly, la volonté d'Andy Delort, mais aussi la blessure à la cheville de Pedro Mendes, remplacé très tôt par Damien Le Tallec (40ème), et la sortie tumultueuse de Giovanni Sio. Remplacé sous les sifflets par Souleymane Camara (64ème), il a salué trop timidement Michel Der Zakarian au goût de ce dernier, qui lui a ensuite réclamé une véritable poignée de main. Une anecdote loin d'être anodine, qui en dit long sur les relations entre l'attaquant ivoirien et son entraîneur. À trois semaines de la fin du mercato, elle pourrait avoir des incidences.

Photos Matchs : Montpellier 1 - 2 Dijon