La menace du retrait de points s'éloigne


Les CRS avaient dû intervenir pour empêcher l'envahissement de la pelouse face à Nîmes.
Les CRS avaient dû intervenir pour empêcher l'envahissement de la pelouse face à Nîmes.

Les événements du derby face à Nîmes, le 30 septembre dernier, vont coûter cher à Montpellier. En argent, mais pas en points. Etudiés aujourd'hui par la commission de discipline de la LFP, ils ne devraient pas aboutir sur un retrait de points ni sur un match perdu sur tapis vert pour le MHSC. Ce que l'on pressentait est confirmé par L'Equipe ce matin.

Au-delà d'une belle amende, le club héraultais pourrait surtout être privé de ses supporters, dans le cadre d'un huis clos partiel voire total. Au lendemain des incidents, la LFP avait décidé, à titre conservatoire, de fermer les tribunes "Etang de Thau" et "Petite Camargue" et d'interdire de déplacement les supporters Montpelliérains (une sanction effective lors du voyage à Guingamp). Il y a donc peu de chance pour que La Mosson puisse faire le plein dimanche après-midi, contre Bordeaux (10e journée de Ligue 1).