Anciens

Nicollin chante les louanges de Giroud

Commentaire(s)
Olivier Giroud, ici sous les couleurs du Montpellier HSC.
Olivier Giroud, ici sous les couleurs du Montpellier HSC.

Cible de critiques récurrentes, pas forcément justifiées, Olivier Giroud (33 ans), l'attaquant de Chelsea et de l'équipe de France (96 sélections), peut compter sur le soutien inébranlable de son ancien président au Montpellier Hérault Sport Club, Laurent Nicollin. Dans les colonnes de France Football, le dirigeant pailladin a vanté les qualités de son ancien protégé (2010-2012, 85 matches disputés toutes compétitions confondues, 39 buts).

"Il fait abstraction des ondes négatives qu’il y a autour de lui. Il a beaucoup d’envie, de caractère, et une forte capacité à se battre. Chez nous, on a vu un gamin qui avait de l’ambition, voulait apprendre, progresser et aller très haut. Tout n’a pas été rose pour lui. Il était peut-être moins légitime pour les gens car il venait des étages inférieurs. C’est un avant-centre que les gens aiment bien critiquer, sa technique, son gabarit. On est dans un pays où il faut toujours critiquer. Ça use mais, quelque part, ceux qui ne l’aiment pas lui donnent aussi de la force pour avancer. Mais quand il joue et marque, c’est pour ceux qui l’aiment", a indiqué le patron du MHSC. "Les critiques, qu’est ce qu’il en a à foutre ? Sur le coup, ça lui fait mal car ça touche sa famille et ses proches, mais il est assez costaud et blindé. Il avance droit dans ses bottes. Il est Champion du Monde, on ne lui enlèvera pas. Le connaissant, son seul regret est de ne pas avoir marqué (en Russie). Il en souffre plus que d’être critiqué. Il n’est qu’à deux buts du plus grand joueur français. Mais si Olivier Giroud (Ndlr, 39 buts) le dépasse, je pourrai chambrer Michel Platini (Ndlr, 41 buts) en lui disant qu’il est seulement numéro trois. Et j’en serai heureux pour Olivier...", a-t-il conclu.